EN CE MOMENT
Ecouter

Laissez nous un message au 04 22 13 06 13 ou à info@radioethic.com

EMISSIONS
Protection de l'environnement
L'anchois est-ce vraiment le Pérou?

L'anchois est-ce vraiment le Pérou?

Posté le 27 novembre 2012

Pour combien de temps encore est-ce le Pérou ?

Telle est la question qui se pose à ce pays d'Amérique Latine, eldorado de l'anchois grâce au courant de Humbolt, courant marin qui prend sa naissance près de l'Antarctique, puis longe les côtes chiliennes et péruviennes, avec une température de 7 à 8 degrés inférieure à la température moyenne de la mer à la même latitude. Riche en plancton, le "courant du Pérou" offre une manne en anchois qui fait du Pérou le premier producteur au monde de farines et d'huiles animales .  En 1970, déjà, alors que la (sur)pêche se montait à plus de dix millions de tonnes par an, la ressource en anchois s'est brutalement tarie, l'événement El Niño de 1972 ayant réchauffé les eaux côtières et précipité la chute du stock d'anchois, qui mettra plus de dix ans à se rétablir. Aujourd'hui, les chercheurs de l'IMARPE  et de l'IRD pointent à nouveau du doigt  la véritable « bombe à retardement » pour le secteur de la pêche au Pérou, qu'est le nouveau risque d'effondrement de la ressource. L'établissement de quotas de pêche individuels non transférables, il y a deux, a eu autant pour effet un effort supplément d'armement de la part des gros senneurs - afin de pêcher le plus vite possible la ressource - que d'étaler les jours de pêche pour les plus petits.
Depuis plus de vingt ans, Patrica Majluf, fondatrice et directrice du Centre pour le Développement Durable - Centro para la Sostenibidad Ambiantal - CSA Universidad Peruana Cayetano Heredia, de Lima - se bat pour la prise en compte de ce déséquilibre environnemental, mais aussi pour la réappropriation par les populations péruviennes les plus démunies, de cette source de protéines détournées au profit des multinationales. Professeur en biologie marine (university of Cambridge), Patrica Majluf a été distinguée à de nombreuses reprises, pour son travail et son engagement en faveur de l'environnement ( Charlotte Wyman award for Women in Conservation, Lindbergh award, Whitley Gold award, Guggenheim
Fellowship et Marlin perkins' Conservation award). Au mois de mai dernier, Patricia Majluf a démissionné de son poste de vice-ministre de la pêche du gouvernement péruvien.

Un sujet signé Pascale Marcaggi.

Plus d'infos

Posté le 27/11/2012

 
PUBLICITE Semaine du développement durable 2016