EN CE MOMENT
Ecouter

Laissez nous un message au 04 22 13 06 13 ou à info@radioethic.com

EMISSIONS
Protection de l'environnement
Fukushima le CRMS informe les japonais

Fukushima le CRMS informe les japonais

Posté le 8 août 2012

Alors qu'un nouveau rapport commandé par le gouvernement japonais lui-même a mis celui-ci ainsi que la compagnie Tepco sévèrement en cause (23 juillet 2012) dans la gestion de la catastrophe nucléaire survenue après le tsunami du 11 mars 2011, le CRMS, le Centre citoyen de mesures de la radioactivité, organisme indépendant "qui a pour misson d'offrir aux citoyens un outil grâce auquel chacun puisse accéder à la connaissance sur la radio protection, acquérir le savoir-faire pour mesurer le niveau des radiations et se protéger ainsi de façon autonome contre les rayonnements ionisants" a créé à l'initiative de M. Wataru Iwata, directeur du laboratoire de la ville de Fukushima : M. Wataru Iwata avait commencé à mesurer le niveau de radioactivité de l'air dans la préfecture de Fukushima, suite à l'accident, et travaillé avec la CRIIRAD dès le mois de mai 2011. Aujourd'hui, le CRMS dispose de 10 centres, neuf dans la région de Fukushima, et un à Tokyo.

A ce jour, le gouvernement japonais refuse de reconnaître l'existence de "hotspot" dans la ville de Fukushima, en particulier du quartier de Watari, situé à l'ouest de la ville : image négative de la ville, coût des indemnisations dès lors que les départs ne sont pas volontaires mais officiellement reconnus pour des raisons sanitaires. Yayoi et Kodai Tanji vivaient à Watari avec leurs deux enfants. Kodai Tanji est administrateur général du CRMS de Fukushima.

 

Pour plus d'informations

 

Un reportage signé Pascale Marcaggi.

 

Posté le 08/08/2012

 

 

 
PUBLICITE Semaine du développement durable 2016