EN CE MOMENT
Ecouter

Laissez nous un message au 04 22 13 06 13 ou à info@radioethic.com

EMISSIONS
Economie
Biopiraterie, quelles alternatives

Biopiraterie, quelles alternatives

Posté le 24 mai 2012

En 1992, la Convention sur la diversité biologique a posé les bases pour un commerce éthique et durable des produits issus des espèces natives permettant d'éviter la biopiraterie ou le pillage des ressources naturelles et des savoirs ancestraux : qu'en est-il en 2012 ? Consultant, formateur et chercheur, Pierre Johnson publie "Biopiraterie - Quelles alternatives au pillage des ressources naturelles et des savoirs ancestraux ?", aux éditions Charles Léopold Mayer.

 

L'ouvrage s'appuie sur l'observation d'une quinzaine d'entreprises. A titre d'exemple, une entreprise américaine avait fait breveter l'huile de neem, également connue sous le nom de margousier et réputée pour ses vertus d'insecticide naturel. Un procès de dix années a mis fin à cet acte de biopiraterie. Autre exemple et non des moindres, le brevet qu'avoit déposé l'entreprise française Greentech sur la graine de Sacha Inchi, riche en acides gras (oméga 3 et 6) et cultivée depuis plus 3000 ans par les populations amazoniennes, en particulier au Pérou. L'auteur procède également à une évaluation des impacts des protections mises en place : labels, tel le label Fairwild pour l'Argan, ou encore les coopératives de femmes en Namibie et au Swaziland pour la culture du Marula (dont les fruits sont riches en vitamine C).

 

Une interview réalisée par Pascale Marcaggi.

 

Pour plus d'informations : www.eclm.fr

Posté le 24/05/2012