Alimentation - santé

Un nouvel outil contre le gaspillage alimentaire : Fresh Me Up !

Un nouvel outil contre le gaspillage alimentaire : Fresh Me Up !

FRESH ME UP est une toute nouvelle plateforme de mise en relations pour les professionnels contre le gaspillage alimentaire.

 

C’est la première plateforme 2.0 de mise en relation entre les distributeurs de denrées alimentaires et ceux qui les transforment, restaurateurs ou associations. Non seulement Fresh Me Up lutte contre le gaspillage, son idée fondatrice, mais il crée aussi du lien entre des professionnels qui se croisaient jusque-là dans la rue sans jamais se rencontrer.

 

A l’origine de ce projet : deux jeunes entrepreneurs Thibaut Merendon et Benoit Jaugey qui ont imaginé Fresh Me Up comme un nouvel outil pour lutter contre le gaspillage alimentaire ; une solution viable et pérenne qui s’adapte aux contraintes des professionnels.

 

Une interview d'Evelyne Tonelli postée le 24 mai 2016

 

Accèder au site de Fresh Me Up

 

 

Podcast - Un nouvel outil contre le gaspillage alimentaire : Fresh Me Up !   Envoyer à un ami - Un nouvel outil contre le gaspillage alimentaire : Fresh Me Up !

Devenez ambassadeur de santé durable !

Devenez ambassadeur de santé durable !

Devenir ambassadeur de santé durable, voilà qui est très sérieux : chaque jour, nous nous nourrissons...nous entretenons ou bien détruisons notre corps et notre environnement, parfois en croyant bien faire.

 

 

Fort de ses  compétences en diététique et en médecine chinoise, Charles-Antoine Winter a mis au point des formations d'ores et déjà adoptées par l'Education Nationale et les entreprises, pour comprendre et faire sienne la façon de se nourrir intelligemment. Et ce, sans diktats : ainsi, Denis Sabardine, a-t-il au préalable expérimenté ces formations pour lui-même, avant de rejoindre Charles-Antoine, pour les développer.

 

 

Aujourd'hui, des personnalités telles que François Pasteau du restaurant «l'Epi Dupin », mais aussi des médecins comme le docteur Guicheteau, ont rejoint le comité scientifique de Devenir un ambassadeur de santé durable.

 

 

Alors, vous aussi, soyez acteurs de la revalorisation de l'acte alimentaire de la fourche à la fourchette, ainsi que de la transformation de l'offre alimentaire…

 

 

Un reportage de Pascale Marcaggi posté le 22 avril 2016

 

 

www.devenir-un-ambassadeur-de-sante.com

Facebook : www.facebook.com/DevenirunAmbassadeurdeSante/?fref=ts

Podcast - Devenez ambassadeur de santé durable !    Envoyer à un ami - Devenez ambassadeur de santé durable !

Enfin une molécule anti-âge ?

Enfin une molécule anti-âge ?

On n’entendait que parler russe  au début du mois d’avril 2016 au Grimaldi Forum de Monaco. Une nombreuse assistance se pressait au 14 ème Congrès Mondial Esthétique et Anti Age.  C’était l’occasion évidement pour toutes celles et tous ceux qui ne voulaient pas vieillir d’essayer toutes sortes de crèmes, d’onguents, de massages et de techniques anti-aging plus ou moins sophistiquées mais c’était aussi  lors de conférences  de faire connaissance avec les dernières tendances de cette médecine bien particulière vieille de vingt ans à peine.

 

Parmi les traitements émergents aujourd’hui , il y a notamment une molécule dénommée metformine que met en exergue  le Docteur Claude Dalle, médecin anti âge et l’un des intervenants à ce congrès.

 

Noel Fantoni lui a demandé ce qu’était exactement la metformine...

 

Posté le 4 avril 2016

 

Podcast - Enfin une molécule anti-âge ?    Envoyer à un ami - Enfin une molécule anti-âge ?

Biolika : l'exigence de la plante médicinale

Biolika : l'exigence de la plante médicinale

Dans les années 70, Biolika s'était déjà fait connaître grâce à la «griffe du diable » : cette racine de Windhoek efficace en décoction contre les douleurs articulaires. Mlichel Iderne, fondateur de Biolika, participe alors à la création de la Société Française de Phytothérapie et d'Aromathérapie.

 

Aujourd'hui, less laboratoires Biolika ont mis au point la phytomicroshpère : de fait, un médicament est présenté sous différentes formes d'absorption, gélules, comprimés, etc, dont la composition peut dégrader le principe actif.  En même temps que la mise au point de ces phytomicroshpères, Biolika lance une gamme compléments naturels à base de plantes, sur un marché envahi par le chimique.

 

Les explications de Michel Iderne, fondateur de Biolika au micro de Pascale Marcaggi

 

 

http://www.biolika-med.com/biolika-lexigence-plante-medicinale

 

Posté le 22 mars 2016

Podcast - Biolika : l'exigence de la plante médicinale   Envoyer à un ami - Biolika : l'exigence de la plante médicinale

Consom'Solidaire, une AMAP à la rue !

Consom'Solidaire, une AMAP à la rue !

Où Consom'Solidaire va-elle désormais distribuer les paniers de ses 240 adhérents ?

 

Depuis dix ans, cette AMAP du XIIIe arrondissement de Paris, membre des Amis de la Confédération paysanne, du réseau Minga et du réseau des amap en Ile-de-France, s'attache à faire de l'éducation populaire alimentaire. Elle s'est vu signifier le non-renouvellement de son contrat avec la Maison 13 Solidaire  : le spacieux centre socio-culturel de cet éco-quartier flambant neuf estime que les paniers prennent trop de place et que les horaires de  distribution, le mardi soir, de 19h à 21h, sont « insupportables. » Un comble, pour une Maison « solidaire » de l'un des quartiers les plus peuplés de Paris, de surcroît située dans un éco-quartier. Faute d'alternative, l'AMAP risque bien ne plus avoir que la rue  pour distribuer ses paniers.

 

Une information de Pascale Marcaggi postée le 18 mars 2016

 


http://consomsolidaire.org/

 

 

Podcast - Consom'Solidaire, une AMAP à la rue !   Envoyer à un ami - Consom'Solidaire, une AMAP à la rue !

Dégustation de céréales "Gueules Cassées" à Saint-Jeannet

Dégustation de céréales

50 paques de céréales "Gueules Cassées" offerts à Radio Ethic ont été distribués aux enfants des écoles de Saint-Jeannet grâce à l'initiative des responsables de la mairie et notamment de Barbara Gatier du Service Education Enfance Jeunesse.

 

Comment ont réagi les enfants à la dégustation de ces produits moches mais "Bons à consommer, pas à jeter" ?

 

Une interview d'Evelyne Tonelli postée le 15 mars 2016

 

En savoir plus sur les Gueules Cassées

Podcast - Dégustation de céréales    Envoyer à un ami - Dégustation de céréales

La Cantine Vagabonde

La Cantine Vagabonde

Au 11, rue d’Aubervilliers, La Cantine Vagabonde attire d’abord l’œil : ouvert voici trois ans par Lila Djeddi,  La Cantine Vagabonde est le premier et à ce jour unique restaurant bio, de saison et végétarien de ce quartier de l’est parisien. Car si le centre culturel le « 104 » et les Jardins d’Eole en ont modifié la physionomie, le boulevard de la Chapelle et la place Stalingrad ne sont pas très loin.

 

Une envie, de la part cette ancienne professionnelle de l’audiovisuel : « j’habite le quartier. Pour aller au restaurant, nous changions de quartier, ce qui est tout de même triste ! ». Partant du  principe que «les quartiers populaires ont aussi le droit à une restauration de qualité » et que les gens qui y travaillent ont peu d’offres, cette écolo engagée propose des menus de très grand qualité et créativité, tous « faits maison », dans un décor chiné en brocantes, avec une préférence pour les années 50.

 

La Cantine Vagabonde a été distinguée par le premier hors-série « Ils font le 18e », lancement d’une initiative de la mairie du 18e arrondissement de Paris pour promouvoir les talents de ceux qui y habitent, à retrouver sur f/mairie18e et #mairie18.fr.

 

Une information de Pascale Marcaggi postée le 26 janvier 2016

 

www.cantinevagabonde.fr

 

www.mairie18.paris.fr

Podcast - La Cantine Vagabonde   Envoyer à un ami - La Cantine Vagabonde

La récolte, un magasin de produits biologiques ou sauvages

La récolte, un magasin de produits biologiques ou sauvages

C’est volontiers par le bouche à oreille, que le Parisien se donne l’adresse : La Récolte, 18 boulevard des Batignolles dans le XVIIeme arrondissement de Paris. « Ici, on trouve de quoi faire un plat complet », souligne Mathieu, le fondateur de La Récolte.

 

Lui-même avait envie de devenir producteur, mais s’est posé la question du débouché. En centre ville, courir d’un lieu à l’autre pour s’approvisionner en produits frais de saison freine parfois la démarche du consommateur. D’où La Récolte, véritable caverne d’Ali Baba des produits de saison du quotidien, des fruits et légumes en passant par le poisson sauvage et la viande, le vin, sans oublier le chocolat, originaire de Madagascar, où les producteurs transforment eux-mêmes la fève de cacao. Quant à l’appellation « épicerie fine », Mathieu la récuse. Au milieu du magasin, Benjamin cuisine des recettes volontairement simples, afin que le client s’y mette aussi.

 

www.la-recolte.net

 

Une information de Pascale Marcaggi postée le 12 janvier 2016

 

La Récolte - 18 boulevard des Batignolles 75 017 Paris

Lundi-vendredi : 10h-20h30

Samedi : 9h-20h30

Dimanche : 10h-13h

Podcast - La récolte, un magasin de produits biologiques ou sauvages   Envoyer à un ami - La récolte, un magasin de produits biologiques ou sauvages

Lune des Moissons : frais et de saison

Lune des Moissons : frais et de saison

Une bonne adresse de plus, et c’est tant mieux ! Un pied à Paris, l’autre dans le Val de Loire, Quentin Delmond a ouvert à l’enseigne de la « Lune des moissons», sa boutique de vente directe de fruits et légumes, mais aussi de miel noir du Périgord, de noix et noisettes de Charente.

 

Nichée rue de l’Amiral Roussin, dans le XVeme arrondissement de Paris, la « Lune des moissons » est ouverte du mardi au jeudi. Une vrai choix professionnel. Avant, Quentin était dans la plongée sous-marine.

 

Une information de Pascale Marcaggi postée le 8 janvier 2016

 

lunedesmoisssons.com

 

Egalement livraison de paniers de fruits et légumes.

Podcast - Lune des Moissons : frais et de saison    Envoyer à un ami - Lune des Moissons : frais et de saison

Au bout du champ

Au bout du champ

Pommes, chou, carottes, épinards, salade, etc, récoltés à moins de 50 kilomètres de Paris et extra-frais - vendus le jour-même, pas de chambre froide -, c’est le principe d’Au Bout du Champ, dont l’enseigne se trouve désormais en trois endroits : à Levallois-Perret, rue des Dames dans le 17eme arrondissement de Paris, et rue Caulaincourt dans le 18eme. Egalement confitures, jus de pomme, œufs et champignons bios issus de l’une des dernières champignonnières de Paris, à Carrières-sur-Seine.

 

Ce qui change ? L’apport nutritionnel et, bien sûr, le goût. Rue Caulaincourt, Mathieu prodigue moult conseils, tous faciles à appliquer : blettes, tarte au  potimaron, navets en croque au sel. Pour les malchanceux qui n’ont pas d’Au Bout du Champ près de chez eux, ils peuvent commander sur internet, et venir retirer leur commande en magasin.

 

Un sujet frais de Pascale Marcaggi posté le 18 décembre 2015

 

www.auboutduchamp.com

Podcast - Au bout du champ   Envoyer à un ami - Au bout du champ

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16  Page suivante >>



Banner
Réalisé par i2N : Création de Site Internet