Mardis de l'Environnement

Le Biomimétisme au service de la nature

Le Biomimétisme au service de la nature

« Le biomimétisme au service de la nature » : les Mardis de l'Environnement du mois de mars, coorganisés par l'Institut Océanographique Paul Ricard et par la Société Européenne de l'Environnement, on consacré une large tribune au biomimétisme, théorie scientifique développée par la scientifique Janine M. Benyus, dont l'ouvrage « Biomimétisme – quand la nature inspire les innovations durables » est du reste désormais disponible en français, aux éditions Rue de l'Echiquier. Ce Mardi de l'Environnement a en particulier été l'occasion de présenter au public le CESSBIOS, le Centre Européen d'Excellence en Biomimétisme de Senlis : à l'initiative de la ville de Senlis, ce Centre intègre à la fois la recherche fondamentale avec un pôle de laboratoires mutualisés, et la recherche appliquée, avec son Business Campus dédié aux start up, PME et TPE. « Le biomimétisme », énonçait Janine Benyus, « c'est considérer les organismes, même les plus obscurs, comme des génies. C'est une façon indirecte, mais très efficace, de faire la promotion de la biodiversité et de démontrer son utilité. »

 

Un reportage réalisé par Pascale Marcaggi publié le 07/03/2014

 

www.ceebios.com

 

Podcast - Le Biomimétisme au service de la nature   Envoyer à un ami - Le Biomimétisme au service de la nature

Quelle vision pour l'avenir de nos villes ?

Quelle vision pour l'avenir de nos villes ?

La ville change d'environnement : tel était le thème du Mardi de l'Environnement du mois de décembre 2013, co-organisé par la Société Européenne des Réalisateurs de l'Environnement et par l'Institut Océanographique Paul Ricard, et qui a convié à interroger le principal cadre de vie de l'humanité désormais : Yorghos Remvikos est biologiste et responsable du Master en Sciences de la santé, de l'environnement, du territoire et de la société à l'Université de Versailles – Saint Quentin en Yvelines : privilégiant l'approche systémique, le professeur Yorghos Remvikos travaille en particulier, sur le terrain, sur cette étonnante absence de vision pour l'avenir, de nos villes les plus peuplées. Ceux qui réfléchissent à leur habitat ne sont pas ceux que nous croyons !

 

Une interview de Pascale Marcaggi

 

Posté le 5.12.2013

 

 

 

Podcast - Quelle vision pour l'avenir de nos villes ?   Envoyer à un ami - Quelle vision pour l'avenir de nos villes ?

Michel Mombrun "ambassadeur citoyen du développement humain"

Michel Mombrun

Michel Mombrun est « ambassadeur citoyen du développement humain. » Une carte de visite bien peu banale, qui ne fait ni rougir au regard de pensées orthonormées, ni ne jaunit : à 71 ans, ce conseiller spécial auprès des Nations Unies pour le Développement durable (2000-2006), directeur de la formation au Comité 21 (98-2000), conseiller régional  d’Île de France ( 92-98), conseiller spécial d'un Ministre du Logement ( 92-93), directeur adjoint d'une grande institution nationale dédiée aux jeunes en difficulté (88-89)... professeur d’Éducation Physique et de Sciences Naturelles à Rozoy sur Serre (1962-1965), a créé en Essonne SoliCités, association pour le développement durable humain. Père de sept enfants, aujourd'hui arrière-grand-père et non moins toujours autant féru de tennis de table, Michel Mombrun est positivement contagieux.

 

Michel Mombrun était l'invité du Mardi de l'Environnement du mois de décembre 2013, co-organisé par la Société Européenne des Réalisateurs de l'Environnement et l'Institut Océanographique Paul Ricard.

 

Une interview de Pascale Marcaggi

 

Posté le 04.12.2013

Podcast - Michel Mombrun    Envoyer à un ami - Michel Mombrun

Nos lombrics menacés par un ver venu de Nlle Zélande

Nos lombrics menacés par un ver venu de Nlle Zélande

Peu après que la Conférence environnementale ait eu lieu, une information au moins aussi importante commençait à circuler : un infâme ver de terre, le « plathelminthe terrestre » a été découvert dans nos plates bandes. Originaire de Nouvelle-Zélande et vraisemblablement arrivé en France dans des pots de fleurs, ce ver exotique est un tueur de nos indispensables lombrics. Entretien avec Alain Zecchini au micro de Pascale Marcaggi.

 

Publié le 08/10/2013

Podcast - Nos lombrics menacés par un ver venu de Nlle Zélande   Envoyer à un ami - Nos lombrics menacés par un ver venu de Nlle Zélande

Les estimations de GIEC

Les estimations de GIEC

Le 27 septembre dernier, le Giec - le Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'évolution du climat - a rendu le premier volet de son 5ème rapport "Changement climatique 2013 » à l'attention des décideurs. Depuis 1850, chacune des trois dernières décennies a été successivement plus chaudes à la surface de la terre que toutes les décennies précédentes. D'ici à 2100, la température moyenne de la température planétaire pourrait augmenter de 4°8 C. Une élévation de température due aux activités humaines. Les trois principaux gaz à effet de serre - dioxyde de carbone, méthane et oxyde nitreux ont augmenté pour atteindre des niveaux sans précédent - les émissions de CO2 ayant pour leur part entraîné un forçage radiatif de 1,82 watt par mètre carré. Selon la Global Environmental Change, le Giec, taxé d'exagération, aurait même « sous-estimé » les effets du réchauffement climatique.

 

Entretien avec Alain Zecchini au micro de Pascale Marcaggi publié le 02/10/2013

 

crédit photo: ledevoir.com

Podcast - Les estimations de GIEC   Envoyer à un ami - Les estimations de GIEC

L'agressivité au volant

L'agressivité au volant

Alain Zecchini, biologiste en charge de la revue d'actualité des Mardis de l'Environnement, prend des vacances ….et sa voiture. Il fulmine contre l'incivisme au volant de ses congénères, mais ne s'en tient pas là. Il interrompra la pause estivale, pour vous dévoiler les ressorts très secrets et très réels de nos comportements insolites. Étrange, comme ils viennent de loin ! De quoi, ne tous les cas, changer : en nettement mieux !

 

Un sujet de Pascale Marcaggi.

 

Posté le 10/07/2013

Podcast - L'agressivité au volant   Envoyer à un ami - L'agressivité au volant

Et si tout était une question de références

Et si tout était une question de références

Il fut un temps où même le petit personnel avait des références.... cela lui permettait de se placer sinon dans la vie, dans la société.... plus sérieusement, nous qui nous voyons grands, avons-nous besoin de ces sortes de béquilles mentales, réelles autant que construites ? L'avis d'Alain Zecchini....

 

Une interview réalisée par Pascale Marcaggi.

 

Postée le 02/07/2013

Podcast - Et si tout était une question de références   Envoyer à un ami - Et si tout était une question de références

L'importance de nos références

L'importance de nos références

Il fut un temps où même le petit personnel avait des références.... cela lui permettait de se placer sinon dans la vie, dans la société.... plus sérieusement, nous qui nous voyons grands, avons-nous besoin de ces sortes de béquilles mentales, réelles autant que construites ? L'avis d'Alain Zecchini au micro de Pascale Marcaggi.

 

Posté le 21/06/2013

 

 

Podcast - L'importance de nos références   Envoyer à un ami - L'importance de nos références

Le changement climatique, défi majeur pour le vivant et l’environnement

Le changement climatique, défi majeur pour le vivant et l’environnement

Selon les travaux de l'équipe internationale menée par le professeur Rachel Warren - de l'Université d'East Anglia, Royaume-Uni - et publiés dans la revue Nature Climate Change, sans réduction des émissions de gaz à effet de serre, un tiers des animaux et la moitié des végétaux seraient menacés de disparition : cette étude a été réalisée sur 48 786 espèces animales et végétales. (source : lemonde.fr, 8 mai 2013).

 

« Le changement climatique, défi majeur pour le vivant et l'environnement », le Mardi de l'Environnement du mois de mai a convié une tribune de chercheurs pour rendre compte de la complexité des phénomènes souvent inconnus engendrés par le réchauffement climatique. Si nous ne sommes pas affectés directement dans notre vie, 32 millions d'être humains ont été l'an dernier, contraints à l'exode climatique.

 

Un reportage de Pascale Marcaggi

 

Accès au site de Mardis de l'Environnement

 

Posté le 21 mai 2013

Podcast - Le changement climatique, défi majeur pour le vivant et l’environnement   Envoyer à un ami - Le changement climatique, défi majeur pour le vivant et l’environnement

Création d'une agence nationale de la biodiversité

Création d'une agence nationale de la biodiversité

En février 2013, conformément à l'annonce faite par François Hollande lors de la Conférence environnementale au Conseil économique, social et environnemental en septembre 2012, Bernard Chevassus-au-Louis et Jean-Marc Michel ont présenté au Parlement la préfiguration de l'Agence nationale de la biodiversité qui devrait entrer en fonction en 2015.

Issue du regroupement d'institutions existantes, l'Agence nationale de la biodiversité interviendrait en appui des opérateurs publics et privés, et verrait son périmètre élargi aux organismes dédiés à la "connaissance", comme l'Observatoire national de la biodiversité, mais aussi à ceux en charge de la "biodiversité ordinaire" en rapprochant les activités de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) et de l'Office de l'eau et des milieux aquatiques (Onema). Un "gain de temps et de moyens", selon les rapporteurs, qui mettent également en avant l'intérêt de dépasser les frontières régionales et départementale.

Pendant que les députés ont pointé le risque de centralisation, la fédération France Nature Environnement (FNE), aussi bien que la Fondation Nicolas Hulot et la Ligue pour la Protection des Oiseaux se sont montrés inquiets des moyens à disposition de l'Agence : "un budget d'environ 150 M€ (hors fonctions de police), auquel viendrait s'ajouter les ressources complémentaires liées à ses nouvelles missions". Une inquiétude qui rejoint celle de Gilles Boeuf, le président du Museum National d'Histoire Naturelle, au sujet des experts scientifiques de l'Agence : "L'Agence doit avoir qualité d'expertise. Or l'hypothèse de déshabiller le Museum de son Service du patrimoine naturel au profit de la nouvelle Agence, n'est pas une bonne affaire : si l'expertise est si pertinente au Museum, c'est parce qu'elle s'appuie sur des chercheurs qui sont dans le même établissement."

Au lendemain de la 16e session plénière de la Cites, l'Institut Océanographique Paul Ricard et la Société Européenne des Réalisateurs de l'Environnement faisaient l'état des lieux en matière d'avancées concrètes sur la protection de la biodiversité.

Un sujet signé Pascale Marcaggi.

Posté le 15/04/2013

Podcast - Création d'une agence nationale de la biodiversité   Envoyer à un ami - Création d'une agence nationale de la biodiversité

1 - 2 - 3 - 4  Page suivante >>



Banner
Réalisé par i2N : Création de Site Internet